Erica Buettner @ Oliver Peel Session # 6

Il y a une semaine de cela (le temps passe trop vite, au point où j’ai un peu de mal dernièrement à m’y situer, dans le temps), après deux heures de répétition intensive de chorégraphie pour ce mariage d’une amie qui arrive à toute vitesse, un jour de chaleur dont on avait tout simplement perdu l’habitude, je suis allée assister au concert en appartement d’Erica Buettner.

Erica Buettner est quelqu’un dont j’entendais parler depuis un bon moment, sans savoir ce qu’elle faisait, ayant même réussi, alors qu’elle jouait juste avant Michael Wookey au 1bis, à la manquer. Vous savez, quand on fréquente, même de loin en loin, ce petit milieu musical, il y a des lieux, des noms, des personnages qui reviennent régulièrement, même si on n’y fait pas spécialement attention. Erica faisait partie de ces gens dont le nom revenait. Avec, associé, ce « ce qu’elle fait est beau ». Cela m’intriguait, et c’est pourquoi j’étais dans une sorte d’expectative en arrivant là bas, chez Oliver.

Oliver, quant à lui, fait partie de ces gens que j’ai croisés à force d’aller à des concerts. ami d’une amie d’une amie d’un ami, je m’y perds, j’ai oublié, peu importe, puisque le résultat est simplement qu’il est devenu une personne que j’apprécie de croiser, dans un milieu ou les choses dites sont si peu tenues… mais j’y reviendrai.

Un salon, quelques dizaines de personnes, je me sens plus à l’aise que la dernière fois, connaissant cette fois-ci davantage les lieux. Je n’ose pas, ou à peine, dire bonjour à l’artiste de la soirée, sourire timide, malgré les présentations. Le concert commence.

Il y a, pour reprendre les termes de MiLK, quelque chose d’ambitieux dans la musique d’Erica Buettner. Elle n’avait pourtant que sa simple guitare, sa très belle voix, des chansons tout aussi belles, souvent calmes, mélancoliques. Mais la voix est affirmée, posée, sait où elle va. On reste suspendu à ses mélodies. Et le temps s’arrête.
Parler de musique n’est pas mon fort, je vous renvoie plutôt sur son myspace, et l’attente de son album.

Et puis… sensible comme je suis au côté humain… ce concert m’a surtout permis de constater qu’Erica Buettner est certes une artiste à écouter, apprécier, mais également une jeune fille qui avait des choses intéressantes et drôles à dire / échanger… et dans ce salon où le soir tombait, où l’on avait tellement l’impression d’être un soir d’été, j’ai été étonnée de me retrouver à parler avec elle, avec d’autres gens, et à avoir envie de rester plus longtemps que le temps de l’écoute musicale. De musique, alors que j’ai tellement de mal à en parler. Des gens qu’on connaissait. De ceux sur lesquels on pouvait compter, si rares, et les autres. Eclats de rire à l’évocation de certains sujets. .

Plus tard, sur le chemin du retour, j’ai bifurqué vers d’autres gens, un autre endroit. La journée fut longue, mais agréable.


Les photos sont d’Oliver Peel, le set entier de photos de ce moment est par ici.

Et au sujet des Oliver Peel Session, il me semble bien que MiLK & Fruit Juice joue bientôt là bas…


6 thoughts on “Erica Buettner @ Oliver Peel Session # 6

  1. 1 juin, 2009 at 10 h 41 min

    (au début j’ai cru que le chat avait une sorte de bracelet en éponge à la patte! Et je me suis dit, ouah, trop cool un chat avec un wristband! *surtout avec la pose*
    Mais finalement c’est un joujou… ^^)
    (désolée pour ce commentaire assez hors-propos ^o^)

  2. nosi
    1 juin, 2009 at 21 h 08 min

    Ho le joli minou *_*

  3. 2 juin, 2009 at 6 h 56 min

    Marjorie : C’est vrai que ça peut porter à confusion… Mais en tout cas tu verras, ce chat est trop cool tout court ^^

    nosi : ah ! J’étais sûre que tu réagirais sur le chat (pas Marjorie par contre O_o)…

  4. nosi
    2 juin, 2009 at 17 h 46 min

    Mais tu te rends compte qu’il a les yeux BLEUS ? je n’avais jamais vu ça pour un chat bicolore comme ça !

  5. 9 juin, 2009 at 0 h 24 min

    Mais j’y connais rien en chat… o_o

  6. Thibaut
    19 juillet, 2009 at 11 h 08 min

    Hello !
    Interview en français d’Erica Buettner maintenant disponible sur The French Creative Connection
    C’est par ici :
    http://www.frenchcreativeconnection.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *