Dublin City ♣

P1050201

♣ Dublin, c’était bien entendu à l’arrivée en Irlande, mais dès le second jour on était partis à l’autre bout de l’Irlande se balader au bord de la mer, d’où ce post sur Dublin, la ville, qui arrive après coup.

Il y a des pays dont vous vous faites une image pré-fabriquée. Des continents aussi. Je n’avais aucune idée de ce qui m’attendait en Ethiopie, j’avais cette vision d’apaisement du Japon qui s’est finalement avérée assez juste (pour des vacances), et j’ai parcouru la plupart des pays d’Europe voisins. Mais l’Irlande ? Vision stéréotypée de petits villages avec des bars, perdus dans une campagne très verte avec des moutons (et des farfadets et des chaudrons remplis d’or, aussi, pendant qu’on y est). Voilà. Le vrai cliché quand on ne connaît pas un endroit est de l’arrêter mentalement dans le temps, sans arriver à l’ancrer dans la réalité moderne.

C’était donc parti pour moderniser ma vision de l’Irlande.

Première cause de rires à l’arrivée à l’aéroport : la fatigue du vol n’arrangeant rien, nous étions persuadés qu’il nous fallait trouver un distributeur délivrant de la monnaie locale. Oui parce qu’on avait bien trouvé un distributeur, mais à euros. Les deux de tension que nous étions sommes donc allés demander aux renseignements où l’on pouvait en trouver un délivrant des livres irlandaises (ou de l’or dans un chaudron, pour ce qu’on en savait). Un dialogue surréaliste plus tard, une bonne crise de rires aussi, nous étions prêts à prendre le car pour le centre ville. N’importe quoi, donc.

P1040980

Mes premières impressions de la ville me rappelaient celles des villes des pays du Nord (logique) : Amsterdam, Copenhague… bâtiments bas, rues calmes. Au sud de la Liffey (le fleuve traversant la ville), le quartier des bars, le Trinity College et sa bibliothèque digne d’Indiana Jones (pas de photos malheureusement), le coin des touristes ; au nord, la rue commerçante avec les quartiers plus populaires autour ; à l’ouest les habitations et les entrepôts : à l’est les quais en réhabilitation, quartier modernisé avec ses bâtiments de verre côtoyant les vieux docks.

P1050137

Dublin est une petite ville agréable, une capitale de taille humaine, où se balader à pied est agréable même si le principal moyen de locomotion sera le réseau extrêmement dense de bus (jaunes). Par contre, autant vous l’avouer, on en reste encore perplexes sur la logique de ce réseau de bus où il faudra forcément faire l’appoint en fonction de l’endroit où vous voudrez aller et où les arrêts ne sont pas trop indiqués (au petit bonheur la chance, donc, ou à la gentillesse des locaux). Plusieurs touristes étaient aussi perdus que nous.

P1050037

P1050038

Prendre le bus un soir, donc, pour aller voir… une course de lévriers. Je ne sais pas pour vous mais les courses de chevaux, ici, m’évoquent un monde assez fermé avec ses règles particulières. Je m’attendais donc à peu près à la même chose avec les courses de lévriers (référents personnels quand tu nous tiens).
Rien à voir en fait : s’il est un peu déconcertant de voir ces types en blouse de laborantins se balader avec les lévriers sur la piste, l’ambiance est plutôt détendue, familiale, avec des enfants courant partout (à l’intérieur, pas sur les gradins, quand même), des habitués avec leurs journaux et leur café, des familles ou amis venus en groupe se nourrir de fish & chips & bières en pariant de temps en temps.

P1050023

P1050032

P1050033

Dublin, c’est aussi donc ce quartier des bars où tout touriste va se faire un devoir de passer. Bon, c’est sympa, ok, mais j’avoue qu’au vu de la situation de notre hôtel (petite rue populaire au nord, juste assez commerçante, pas trop touristique), j’avais un peu de mal avec la concentration extrême de touristes au mètre carré.

P1050180

P1050186

(Vous imagineriez ça à Paris vous ?)

Dublin, ce sont aussi ces petits détails rigolos…

P1050209

P1050115

Ou cette ancienne église, reconvertie en restaurant sur plusieurs étages. Inconcevable par chez nous non ? En tout cas on y mange très très bien !

P1050176

Je me fais un devoir depuis l’Ethiopie de trouver les locaux de l’Alliance Française dans les pays où je vais…

P1050214

Dublin, en vrac : les bus jaunes, les chanteurs aux coins des rues, les burger king partout, la promenade le long des quais avant le concert de Glee et les innombrables ponts enjambant la Liffey…

P1050125

… la visite de la distillerie de whisky J.Jameson et les blagues des animateurs sur place, grimper sur une barrière sur le champ de courses de lévriers pour encourager Fleeting Image sur lequel on avait parié… et gagner ! (youhou)…

P1050031

P1050221

… l’Irish staw le plus délicieux jamais mangé, découvert au hasard de nos déambulations. Un vrai pub irlandais, avec le patron le plus cool de tout Dublin, qui passe de la musique allant de Grease à Abba en passant par Village People…

Et le Spire comme point de repère (impossible à photographier : trop grand !), un smoothie beurre de cacahuètes très lourd, les feux là bas qui font un bruit de jeux vidéos quand on traverse (drôle), ma quête du sac de courses Tesco que je voyais au bras des jeunes femmes mais pas dans les magasins Tesco sinon ça aurait été trop simple…
Et ces jeunes désoeuvrés le long de l’eau, buvant bières sur bières, se faisant sermonner par un policier en vélo très paternaliste leur faisant vider leurs bières dans le fleuve (« mais vous allez saouler les poissons« , lance un des jeunes, goguenard, ce à quoi le policier ne réagit pas, imperturbable)… De quoi rester me laisser songeuse sur le rapport de la police aux jeunes et inversement, et la comparer à la situation en France.

(Comme toujours, je me rends compte après coup que mes photos représentent bien moins Dublin que mes propres ressentis).

Et hop, le carnet de Dublin ^^

Quelques adresses quand même :

✓ L’Irish Stew de l’International,
petit bar qui ne paie pas de mine dans un quartier plein de restos hypes, à l’angle de Wicklow Street et Andrew Street, au sud de Dame Street et du quartier de Temple Bar (oui, j’ai que ça comme indications !)
Queen Of Tarts,
avec ses délicieuses pâtisseries, dont je n’ai pas pris de photos parce que j’étais trop occupée à les manger, ces pâtisseries, sur Dame Street
Les courses de lévriers
sont à Harold’s Cross, les lundi, mardi et vendredi à 20h. Pour y accéder, prendre le bus numéro 16 depuis le Spire, et espérer y arriver en demandant aux gens dans le bus, parce que les conducteurs sont pas très sympas en général, mais ça vaut le coup, si si
✓ Le restaurant The Church,
entre Mary Street et Jervis Street, un peu cher mais des plats à tomber par terre (dont un confit de canard à la pêche délicieux). Penser à éventuellement réserver. On peut aussi juste prendre un verre au rez-de-chaussée en grignotant des sandwiches et salades.

J’aurais aussi du vous dire tout simplement que j’avais aimé ce séjour en Irlande, entre Dublin, cette chouette ville, et la côte ouest. Un jour, je verrai le reste !

Et les photos de l’Irlande sont toujours là, le post sur le Burren ici et sur le Glee tour à Dublin (eh oui) par là.

Merci à l’adorable Griottes pour son mail avec plein d’adresses, notamment Queen of Tarts dont en fait vous pouvez voir des photos sur le blog de Foley.

Dublin

Et la prochaine fois, je vous fais un post de deux lignes.

4 thoughts on “Dublin City ♣

  1. sironimo
    9 août, 2011 at 16 h 06 min

    j’aime beaucoup tes posts de voyage!!
    Les photos sont belles et on note les adresses. Ca donne envie d’y aller et c’est le principal.

    Tu devrais en faire plus souvent :)

  2. 12 août, 2011 at 16 h 55 min

    sironimo : hey, merci :) moi ça me donne envie d’y retourner, en fait :D et puis je suis censée en faire d’autres, oui, des posts de voyage…

  3. 26 août, 2011 at 10 h 38 min

    Je commente longtemps après, mais quel bonheur de revoir ces petits instants de vie a Dublin ! Ca m’a donné du baume au cœur ! Merci !!

  4. 29 août, 2011 at 21 h 35 min

    Griottes : merci à toi pour toutes les chouettes adresses oui ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *