Me, myself & I

Je n’en parle plus vraiment par ici, mais mes interrogations existentielles subsistent, même si différentes. J’ai l’impression bizarre d’avoir plus vieilli ces quelques derniers mois qu’en plusieurs années. De m’attacher bien moins, sinon de façon différente, aux choses et aux gens. D’avoir une petite carapace en train de changer aussi, paradoxalement plus perméable. Je réalise que pour continuer à avancer malgré certains évènements difficiles, j’ai été obligée de me protéger bien trop souvent. Heureux sont ceux qui traversent la vie sans avoir à le faire…

Il y a peu, je suis allée sans réfléchir voir ce chouette film qu’est Starbuck, dont je suis comme d’habitude incapable de vous faire une bonne critique (donc je vous renvoie ici, comme d’habitude !). Dans la demi-heure qui suivait, je me suis retrouvée à verser quelques larmes inattendues : cette carapace ne s’attendait pas à se retrouver confrontée au sujet de la recherche du père.
(Bon, j’ai aussi vu Spiderman, Batman, et Rebelle, et je n’ai pas pleuré, je vous rassure tout de suite ! J’aime bien aller au cinéma en été, allez comprendre).

Plus tard, quelqu’un me demandait pourquoi on ne voyait jamais mon visage sur les différents avatars parsemés sur les réseaux sociaux. J’ai commencé à répondre que si, enfin, on voyait toujours ma tête et… en fait non. Cela fait bien un an que j’ai arrêté de me prendre en photo, que je jouais à cache-cache avec ceux qui s’y essayaient encore. Pour une raison toute bête : constamment malade / en prise avec des allergies diverses et variées, j’ai commencé à ne tout simplement plus supporter de me voir en photo. Quand on a déjà un problème avec sa propre image, le fait d’être malade n’arrange évidemment rien, et j’ai petit à petit fait disparaître ma tête d’un peu partout. Pour quelqu’un qui réussissait pourtant auparavant à se plier au jeu des séances de photos, ça en devenait… compliqué.

Or donc, cela fait quelques semaines que tout ceci a disparu, les problèmes de santé répétés, et de fait, mon propre comportement a commencé à s’inverser. Parce que, oui, si on ne s’aime plus et surtout si on ne se reconnaît plus physiquement, cela devient (très) difficile d’interagir de façon normale avec non seulement son entourage, mais toutes les personnes qu’on va croiser : je devenais fuyante, impossible à cerner puisque je ne me cernais plus moi-même. Autant vous dire donc que depuis quelques semaines, je revis un peu.

(Et je songe je ne sais pourquoi à cette histoire de l’acteur François Berléand qui racontait qu’enfant, il était persuadé que les miroirs autour de lui étaient déformés exprès pour ne pas lui montrer à quel point il était horrible… il en a fait un livre, si je me souviens bien).

Mais les mauvaises habitudes ayant tendance à s’ancrer bien plus facilement que les bonnes, je n’ai réalisé qu’il y a peu que je continuais à me cacher. Et même aujourd’hui, c’est une photo d’un shooting datant d’il y a un an et demi que je vous mettrai ici, car, paraît-il, j’ai récupéré cette tête là. Et la poster par ici, et ailleurs sur ces réseaux sociaux, c’est une façon comme une autre de me forcer à être davantage présente… avec moi-même. On verra plus tard pour le reste !

Milk & Fruitjuice

(Edit : Ces derniers jours j’ai visiblement tendance à faire tomber les gens de leur chaise quand ils entendent mon âge… pourtant j’ai l’impression d’être plus âgée sur cette photo aussi, non ? Je pourrais aussi vous parler du problème personnel que j’ai entre mon âge réel, l’impression d’avoir constamment douze ans, et l’apparence que j’ai… mais quel âge pensez-vous donc que j’ai, ai-je fini par aller demander un peu partout)…
(Et merci à Thomy Keats pour cette séance pour MiLK & Fruit Juice qui n’avait pas été un moment désagréable, loin de là !).

12 thoughts on “Me, myself & I

  1. 10 août, 2012 at 9 h 56 min

    Je passe par les mêmes étapes que toi avec le physique, suite à un pb de santé. A un moment donné je ne me reconnaissais même plus, et ça ça fait drôle quand même. Et pourtant qui est-on vraiment ? Mais comme tu dis accepter son image, s’aimer et important pour interagir avec les autres !
    Elle est très belle cette photo !
    Bisous

  2. JulieCaroline
    10 août, 2012 at 11 h 38 min

    – j’ai pleuré devant Brave (la musique, tout ça ;))
    – hum, tu fais plus sage sur cette photo. J’ai l’impression que dans la vraie vie de tous les jours, c’est aussi ta façon d’être qui te rajeunit ?
    – j’aime beaucoup cette photo, le fait que tu baisses les yeux est assez révélateur ;) (ou que tu nous montres une photo où tu baisses les yeux, à toi de choisir)
    – on a tendance à croire que les gens plus âgés que nous sont vieux et sages. J’ai découvert il y a quelques semaines/mois que je pouvais voir une des « femmes sérieuses et sages » de ma famille comme la jeune fille qu’elle était dans sa tête, et donc découvert que son comportement vis à vis de moi avait un peu changé pour me laisser voir cette partie d’elle même.
    – les interrogations existentielles sont pour moi importantes, et ça me rassure (pour leur santé mentale) de voir que les gens que j’apprécie en ont aussi.
    – j’aime bien répondre sous forme de liste.

  3. Pessoa
    10 août, 2012 at 16 h 23 min

    Berleand pensait être invisible, et il est une fois parti à l’école nu. Il a alors réalisé qu’il ne l’était pas..

  4. 10 août, 2012 at 16 h 35 min

    Argh, je suis coincée pour « Rebelle », j’avais promis à des gens d’aller voir ce film avec eux mais pas de nouvelles, je sens que je vais craquer et aller le voir seule (c’est une histoire faite pour moi ça ^_^).

    Les photos de soi, c’est difficile. Moi, je ne me reconnais jamais dessus, j’ai l’impression de voir une inconnue, la fille qu’on prend en photo n’est pas la même que celle que je vois dans le miroir (je ne m’explique pas la chose). Du coup, j’ai une tendance assez agressive à refuser qu’on me prenne en photo, je n’aime pas que les gens gardent cette étrangère en souvenir de moi…

  5. 11 août, 2012 at 12 h 14 min

    Zelda : Mais tu arrives à te mettre en photo sur ton blog sans trop de problèmes non ? :) Je me force du coup, parce que c’est important pour moi dans un certain processus, c’est bizarre… Et merci pour la photo !

    Julie :
    – Bon, d’accord, je reconnais avoir été émue devant Brave quand même.
    – Tu veux dire, le fait que je me déplace comme si j’avais 12 ans, que je demande à manger comme si j’en avais 10, etc etc ? :D
    – C’était la rare photo où je me supportais… et effectivement je baisse les yeux dessus…
    – Quoi ? Les gens plus vieux que nous ne sont pas plus sages ??
    – J’en ai trop, j’ai peur que ça déborde sur ma santé mentale restante :D
    – J’ai beaucoup aimé tes réponses sous forme de liste.

    Pessoa : C’est une excellente façon de se rendre compte des choses, simple, tu ne crois pas ?

    Cachou : Pourquoi, tu es rousse ? :)
    Ah ah, ne m’en parle pas, je connais bien ça. J’imagine que comme on est obligées de se regarder dans un miroir quotidiennement, on a appris à notre cerveau à le supporter :p (je ne suis pas sûre de blaguer, finalement) et c’est peut-être pour ça qu’on ne se reconnaît pas sur les photos que les autres prennent de nous.
    Ceci dit, j’ai appris avec les différentes séances photo qu’on a du faire l’année passée qu’une bonne solution au problème est justement de s’habituer à « l’étrangère » qu’on voit ; sinon, faut aussi avoir des amis qui prennent des jolies photos, c’est plus rare qu’on ne le pense ;) !

  6. 13 août, 2012 at 10 h 09 min

    Nan, mais j’ai des mèches rouges (enfin, elles étaient censées être rouges, elles sont plutôt auburn-violine, ce qui gâche tout l’effet…), ça compte?

    Je ne sais pas si j’ai envie de m’habituer à elle…

  7. moshiboy
    13 août, 2012 at 13 h 19 min

    bon d’accord… mais tu as quel âge ma belle ?

  8. Amy
    13 août, 2012 at 23 h 37 min

    J’aime beaucoup cette photo de toi toute en retenue et délicatesse. C’est une chose bien étrange que de se voir, je crois que c’est parce qu’on a peur d’être vu au final, d’être vu comme on se voit soit même. Nous sommes toujours nos pires critiques….

  9. 14 août, 2012 at 23 h 49 min

    Cachou : Tu l’a vu, depuis ? :)

    moshiboy : ben un certain âge !

    Amy : Oh, merci… Et, oui, je suis bien d’accord sur le fait que nous sommes nos pires critiques, et apprendre à l’être moins, c’est tout un challenge pour moi ! :)

  10. 15 août, 2012 at 9 h 12 min

    Yep, vu, j’ai trouvé ça tout chou, mais ce n’était pas aussi… ben je ne sais pas quoi, mais il m’a manqué un tout petit quelque chose, même si j’adore la fin (le fait qu’elle ne fasse pas ce qu’elle devait faire au début).

  11. aem34
    21 août, 2012 at 16 h 38 min

    l’expérience personnelle, c’est le seul miroir qui compte vraiment.
    et le meilleur des repères pour caler son âge « mental », aussi…

    au plaisir de discuter un peu avec toi à nouveau :)

  12. 22 août, 2012 at 16 h 29 min

    aem34 : oh bah dans ce cas j’ai 70 ans :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *