I can show you things

(Photo par Ally Pitypang).

Ca n’a pas raté, ma dernière entrée ici datait de début juin pour vous dire que le temps me filait entre les doigts ou les touches du clavier, et nous voici bientôt à la fin de ce même mois…

Je vous parlais ici de la représentation à venir au Théâtre du Châtelet : encore merci à tous ceux qui sont passés nous voir là bas et…

– non, nous n’étions ni blasés ni habitués même si c’était la seconde fois : ce lieu est magique, et pouvoir jouer là bas est incroyable.

– non, je ne suis pas spécialement plus concentrée que les autres musiciens mais il m’est plus difficile de lâcher mon glockenspiel des yeux quand je joue, contrairement à d’autres instruments – et puis moi la fausse note s’entend très très très bien, ha hum.

– oui, vous avoir dans la salle était émouvant, joyeux, heureux. J’ai même réussi, cette fois-ci, à apercevoir dans le public des visages amis, et ça faisait chaud au coeur.

– oui, on espère rejouer, là ou ailleurs, on ne sait pas encore très bien. A chaque fois, je vous avoue, on joue comme si c’était la dernière fois avant très longtemps, et on espère revivre ça.

(photo de Cyril Moya).

– oui, on est heureux sur scène. Et en répète aussi ! La preuve en vidéo puisque le webzine Froggy’s Delight a eu la gentillesse de venir nous filmer quelques jours avant la représentation.

Et en bonus : Les gars en mini répète accélérée de mélodicas. L’éléphant en coulisses. Reflet (depuis le fond de la salle).

J’espère que cette vidéo vous aura mis le sourire en ce lundi… le reste de la session est par ici... Bonne semaine !

2 thoughts on “I can show you things

  1. 23 juin, 2014 at 13 h 25 min

    Oui, ca y est, j’ai le sourire, c’est bon de vous voir et de vous entendre!

    1. littlesa
      24 juin, 2014 at 0 h 52 min

      Oh ça me fait plaisir alors ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *