Et ce tournesol qui tourne, suit le soleil, grandit.

Oh, tout ça. Tout ce temps, déjà.

Qu’il est loin le temps où j’écrivais par ici tous les jours. Je réfléchissais à ce blog l’autre jour (oui, ça m’arrive encore), me demandant si je serais même capable d’écrire à nouveau par ici. Vous savez, c’est comme tout, on finit par se rouiller, à force. Je ne sais plus écrire, me disais-je. Et quoi écrire ? Je n’ai rien d’intéressant à raconter, en fait.

Il m’est arrivé des choses, aussi, dans la vraie vie. Oh, pas monumentales, juste la vie qui passe, les interrogations perpétuelles sur tout ça, sur comment, pourquoi… même si moins qu’avant, tellement moins qu’avant, mais là quand même. Des voyages dont j’aurais bien parlé, la Corée du Sud, le Japon, Malte récemment. L’envie de retourner à l’autre bout du monde mais la pensée qu’il faut être raisonnable, un peu. La rentrée, une nouvelle classe de FLE à prendre en charge bientôt. Un concert avec l’orchestre bientôt. Des tas de bientôt. Des retrouvailles avec des anciens amis, d’autres qu’on perd de vue, peut-être volontairement, parce que les chemins se séparent. Des déceptions, parce qu’il y en a.

Des drôles de surprises aussi, comme la pensée récente et incongrue l’autre jour que je trouvais les gens plus petits. Comprenez-moi, j’ai toujours eu l’impression que tout le monde était plus grand que moi, d’où ce pseudo littlesa que j’ai depuis des années. Or récemment, je me suis surprise à penser que, hum, c’est bizarre, les gens ont rapetissé ou quoi ? J’ai pourtant censément fini ma croissance… Voilà comment on se retrouve à 22h à se mesurer tellement on est perturbé par cette constatation. Alors, oui, peut-être que j’ai grandi dans ma tête. Peut-être que j’ai cessé de me conduire en petite fille par rapport aux gens. Peut-être que tout ça est dans ma tête et que je fais de la psychologie de comptoir. N’empêche… qu’est-ce que je vais faire de ce littlesa, moi ? (et pour info je n’avais pas grandi d’un cm, je sais, le contraire aurait été étonnant).

J’ai passé beaucoup de temps aussi chez moi, à profiter enfin de mon environnement. Je me suis remise à lire, parce qu’on lit tellement de moins en moins avec internet, et tout ça… (laissez-moi dire « on », c’est pour me déculpabiliser un peu, je sais bien que c’est surtout moi !). Je pourrais dire que je perdais du temps ailleurs mais à vrai dire, j’en suis arrivée à un point étrange où je n’ouvrais même plus mon ordinateur. J’ai donc effectué le tri de mes trois derniers voyages hier. Oui, tout à fait, mieux vaut tard que jamais… vous allez avoir droit à des photos par ici, si j’arrive à les choisir (c’est tout le problème, choisir).

L’écriture me manquait quand même un peu, et j’espère que la capacité à écrire n’est pas partie en même temps que mon changement lent mais certain de caractère, ou mes problèmes récents à communiquer. En même temps, et c’est bien là tout le paradoxe, je n’écrivais principalement ici que quand j’avais besoin de déverser des choses. De là à penser que je suis désormais vide, ou plus positivement, apaisée… (au choix).

Et quelques photos volontairement pas du tout cartes postales et pas représentatives de ces trois pays, et pourtant si.

La Corée du Sud, ce mélange de traditions et de modernité. Se balader par là bas, regarder autour de soi, aimer de plus en plus.

Le Japon, de retour après presque 5 ans déjà… Assister à un feu d’artifices à Tokyo, assise avec tous les japonais qui se sont déplacés pour le Matsuri.

A Malte, il fait souvent chaud (moyenne de 30 degrés en septembre). On se retrouve vite à chercher de l’ombre, dans ces ruelles typiques.

Bonne première journée d’octobre, et à très bientôt, si tout va bien…

 

 

2 thoughts on “Et ce tournesol qui tourne, suit le soleil, grandit.

  1. 2 octobre, 2014 at 15 h 14 min

    C’est drôle cette sensation du monde en plus petit… C’est pas si facile d’arrêter de se considérer comme petite (et de s’en servir comme une excuse, aussi, souvent). Ca fait plaisir de te relire :)

  2. littlesa
    3 octobre, 2014 at 11 h 16 min

    Et tu es bien placée je pense pour comprendre de quoi je parle… ;)
    (Et moi ça me fait plaisir de savoir que tu me lis encore :) )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *