Elastic World

La vie a repris a peu près normalement en surface, chacun s’occupe de ses affaires, parce que c’est ce qui prévaut en fin de compte : continuer à vivre normalement, si possible en relative entente avec son entourage pour commencer…

Pour ma part, une semaine complètement à l’ouest plus tard (ce sentiment curieux d’être coupée du monde quand on passe principalement son temps à dormir pour cause de maladie), je réalise qu’être en Corée du Sud me manque particulièrement en ce moment, plus que je ne le pensais. Drôle de sensation aussi. Depuis des années, mon côté occidental élevée et attachée à ici, en France, et mes racines asiatiques qui se sentent bizarrement « à la maison » dès que je mets un pied au Japon, Taïwan, Corée, s’opposent, se mélangent, se complètent la plupart du temps comme une richesse mais sont parfois douloureusement conflictuels, à moins que ce ne soit l’inverse.

Je me disais également l’autre jour que j’étais bien plus présente sur les réseaux sociaux qu’ici, à partager des liens. Alors que je pourrais certes le faire ici aussi. Comme si l’un excluait l’autre, comme si j’étais moi aussi partie dans cette courses effrénée des nouvelles plus ou moins récentes. Une erreur à corriger, donc.

– On m’a ainsi demandé comment on faisait ces mignonnes petites tartelettes aux pommes en forme de roses.

IMG_20141228_133651 IMG_20141228_125758

La réponse est, comme souvent, dans une vidéo youtube, celle-ci en l’occurrence.

– Je ne saurais que trop vous conseiller, si vous avez un peu de temps, de suivre cette courte (moyenne de 10′ par épisode, 5 épisodes) édifiante série documentaire norvégienne sur trois blogueurs norvégiens envoyés au Cambodge pour y travailler dans un sweatshop. Malheureusement beaucoup trop instructif. Intéressant pour les réactions de ces jeunes… me demande quand même, près d’un an plus tard (documentaire tourné en janvier 2014), ce qu’il en reste dans leur tête…

– Je suis tombée sur le nouveau clip de la chanteuse Sia, Elastic Heart (chanson que j’aimais déjà beaucoup). Si vous n’avez pas encore eu l’occasion d’y jeter un oeil, allez-y, vous vous demanderez peut-être autant que moi pourquoi ce clip a suscité autant de controverses. Personnellement, je le trouve juste magnifique, et il m’a réconciliée avec Shia LaBeouf qui ne m’avait jamais marqué en tant qu’acteur… mais force est de reconnaître que son jeu d’expressions est ici impressionnant.

Bonne semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *